• Vous n'allez pas rire !

     Vous n'allez pas rire !

     

     

     

    Vous n'allez pas rire !

     Quand Ficelle nous a quittée, il était convenu de ne pas 

    faire de notre blog le mur des lamentations !

    Vous ne venez pas chez nous pour pleurer, Nicole fait ça très bien toute seule !

    Vous n'allez pas rire !

     Pourtant si je fais exception aujourd'hui, c'est pour plusieurs raisons 

    Primo, pour ce sujet qui me tient à cœur, les animaux ont des sentiments,n'en

    déplaise à ceux qui croient le contraire 

    Vous n'allez pas rire !

     Ensuite pour pousser un coup de gueule, oui je peux faire ça aussi

    quand est-ce que les humains vont se rendre compte que notre planète

    est en train de mourir ?

    Vous n'allez pas rire !

    Vous me direz que ça ne fait que deux raisons, c'est vrai mais elles 

    sont tellement importantes qu'elles en valent plusieurs !

    Ce qui va suivre est triste et nous le sommes aussi

    Si les hommes ont envie de se suicider les animaux n'ont rien demandé et vivraient

    mieux sans eux !


    16 jours de deuil... Tahlequah transporte toujours le corps de son bébé...

    Tahlequah se refuse toujours à abandonner son bébé mort-né. L’orque femelle, âgée d’une vingtaine d’années, avait ému le monde entier fin juillet après avoir été aperçu poussant du nez son bébé mort-né à la surface de l’eau pour éviter qu’il ne coule.

    Le baleineau est décédé le mardi 24 juillet, dans la matinée, 1h30 seulement après sa naissance au large de Victoria en Colombie Britannique (Canada). Trois jours plus tard et 150 miles (240 km) plus loin, J35 (l’autre nom de Tahlequah) était de nouveau repéré toujours poussant son bébé.

    Le comportement est connu. Les chercheurs savent que les cétacés prenaient parfois grands soins de leurs défunts pour protéger les dépouilles d’éventuels prédateurs. Mais généralement pas sur un laps de temps aussi long, explique le New York Times. C’est bien en cela que J35 intrigue Ken Balcumb, responsable scientifique du Centre de recherche sur les baleines de San Juan Island. « Comme si elle ne voulait pas se résoudre à laisser partir le baleineau, observait-il dans les colonnes du quotidien. Comme si elle se morfondait dans la douleur, se demandant pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? »

    Le mystère s’est épaissi un peu plus encore ce mercredi 8 août. Michaël Milstein, porte-parole de la NOAA (National oceanic and atmospheric administration), un organisme américain chargé de la ressource marine au sein de la zone économique exclusive des Etats-Unis, a indiqué que J35 a de nouveau été repéré par des scientifiques avec sa famille le long de la péninsule olympique, non loin de Seattle.

    Et l’orque s’accrochait toujours au cadavre de son nourrisson, plus de deux semaines donc après la mort de ce dernier, rapporte ce jeudi CBS News. « Je n’arrive pas à croire qu’elle transporte toujours son bébé », commente la scientifique Deborah Giles, de l’ONG Wild Orca, dans les colonnes du Seattle Times. Je suis gravement inquiet en ce qui concerne la santé physique et mentale de J35. » « Même si sa famille chasse pour elle et lui procure à manger », Deborah Giles s’inquiète de la capacité de l’orque à se nourrir suffisamment pour récupérer le poids qu’elle a perdu pendant sa gestation et pendant cette période de deuil.

    Ces mêmes scientifiques ont aussi repéré au sein de la même famille l’état de santé inquiétant de J50, une jeune orque de trois ans et demi et visiblement très amaigri. La NOAA monte en ce moment une opération pour tenter d’approcher J50 pour tenter de le soigner, précise le Seattle Times.

    Le deuil particulièrement long de Tahlequah a eu pour effet d’alerter le grand public sur le déclin de la population des d’épaulards résidents du Sud, à laquelle elle appartient. Aucun bébé orque n’a ainsi survécu après sa naissance depuis trois ans dans la région, indiquait fin juillet Centre de recherche sur les baleines de San Juan Island. Ce déclin serait principalement dû à la raréfaction du saumon, probablement due à la surpêche et au changement climatique, indique le New York Times. D’autres causes sont avancées : la consanguinité, les nuisances sonores causées par le trafic maritime ou encore les déchets et produits chimiques déversés dans l’eau.

    SEATTLETIMES.COM
     
    Tahlequah is still carrying her dead calf, for a 16th straight day, and researchers fear she could be in danger.

     

     

    « Pour Ma Ficelle !Pour me faire pardonner ! »

  • Commentaires

    1
    Nathalie
    Dimanche 12 Août à 08:57

    Et oui Dingle notre planète est entrain de mourir et peut-être plus vite qu'on le pense. 

    J'avais fait un commentaire dans un ancien de tes articles. 

    Trop de sacs plastiques et autres déchets sont déversés dans les océans et des tortues , des baleines en subissent les conséquences et malheureusement en meurent. 

    Les glaciers fondent à vitesse grand "V" , les ours polaires n'ont plus d'espace pour se nourrir , la pêche à outrance se fait toujours.

    Et nous à notre échelle on fait ce que l'on peut en triant nos déchets et à la télévision on voit des décharges à ciel ouvert , en Europe pour ne pas citer l'Italie des décharges jouxtes des grandes villes comme Naples  

    Mais où va t'on sinon vers une catastrophe   

    Et un jour on dira mais pourquoi c'est arrivé, on ne comprend pas. 

    Les "puissants " s'en contre fichent de ce qui peut se passer dans les années où les siècles à venir

    enfin voilà tu as raison tout est triste à pleurer

    je te fais de gros câlins Dingle douces pensées pour Ficelle et bises pour Nicole

    Bon dimanche  

     

    2
    Dimanche 12 Août à 09:18

    Nous sommes nos propres fossoyeurs, toujours plus, plus de technologie, d'argent, d'activités humaines et de leurs conséquences.

    Non les autres êtres vivants n'ont pas demandé ce que nous leurs faisons subir.

    Mais je suis convaincu qu'ils nous survivront

      • Dimanche 12 Août à 09:42

        Je l'espère ,mais combien mourront en attendant 

        et par notre faute !

    3
    Denise
    Dimanche 12 Août à 09:20

    No comment . Trop triste. 

    Profite de ta vie, Dingle,. Douces caresses pour toi, douces pensées pour Ficelle et tous nos chers disparus. Bises pour Nicole. 

    4
    chadappart
    Dimanche 12 Août à 10:12
    Pollution des océans, un exemple de résultat sur les animaux.
    5
    Symphonie et Isis
    Dimanche 12 Août à 11:08

    Je n'ai pas de mots …
    Que c'est triste, triste …

    Oui que de tristesse dans vos messages ce matin cry

    Gros câlins, papounes à toi ma toute belle
    Bisous à Nicole

    6
    Dimanche 12 Août à 11:37

    Nous avions un paradis pour vivre en paix et en harmonie avec les autres, nous en avons fait un enfer par goût du profit, par indifférence, ou cruauté mais La planète se venge : canicule, orages , inondations, incendies, et je la comprends , nous sommes d'abominables locataires .

    Bisous ma belle et à Nicole aussi

      • Dimanche 12 Août à 11:42

        C’est vrai que la planète se venge, jamais vu autant de catastrophes

        en si peu de temps, tremblements de terre et ouragans dans des contrées

        qui n'en avaient jamais connus auparavant 

    7
    Dimanche 12 Août à 12:08
    Yvette

    Que c'est touchant. Un comportement excessivement maternel. Pauvre grosse maman, bien qu ne mangeant pas beaucoup apparemment.

    On a tant à apprendre des animaux !!

    Bon Dimanche à vous deux.

    8
    Dimanche 12 Août à 13:18

    Quelle tristesse !

    Et pauvre planète...

    Bises

    9
    A . Nonyme
    Dimanche 12 Août à 16:09

    je ne me souviens plus de la secte qui au milieu de ses prêches propageait entre autre comme vérités que les animaux n'avaient pas d'âmes , ce bourrage de crânes a tellement bien fonctionné que beaucoup de gens en sont encore persuadés .

    pour en avoir chez moi je puis vous dire qu'ils sont dotés de sentiments et d'intelligence et qu'ils arrivent même en étant vigilant a me rouler dans la farine comme un débutant , je dirai  même  qu'ils de bons psychologues .

    dans les politiques un seul avoue que tout ce qui est bon pour l'économie de son pays qui est une multi nationale,  est bon pour la planète, il n'a pas parlé des êtres vivants .

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :